Piloter une voiture de course sur circuit : nos conseils

Vous êtes adeptes de sensations fortes ou raffolez de montées d’adrénaline ou êtes un passionné de bolide ? La conduite sur circuit permet de réaliser vos rêves. C’est une expérience unique qui vous permet d’exploiter tout le potentiel de votre véhicule et de connaître vos capacités ainsi que vos limites en matière de conduite. Vous conduisez en liberté tout en améliorant vos performances. Afin qu’elle soit inoubliable, il faut une bonne préparation. Suivez nos conseils pour piloter une voiture de course sur circuit avec brio. 

Réunir les conditions essentielles pour piloter sur circuit

Pour piloter sur circuit, il faut respecter deux conditions principales. D’une part, il faut être âgé de 18 ans au minimum et disposer d’un permis de conduire. Il est aussi obligatoire de se faire former sur les notions de base de la conduite sur circuit d’autre part. Qu’il s’agisse d’un stage de pilotage sur circuit ou d’un trackdays, le briefing est indispensable pour une bonne utilisation des véhicules et des infrastructures. 

Dans le cas du stage de pilotage, les candidats encadrés par les instructeurs spécialisés découvrent les notions de base du pilotage sur circuit telles que l’accélération, le freinage, les diverses trajectoires à emprunter, les positions des mains sur le volant, le transfert de charge, le comportement à adopter en piste, etc. Pour une bonne intégration des données, les professionnels illustrent leurs propos par des schémas explicatifs. En fonction de votre niveau et du type de véhicule, les centres de stage de pilotage sur circuit proposent plusieurs formules dont : baptême, 3 tours, 6 tours, stage à la demi-journée, etc. Quels que soient votre profil et votre niveau, vous pouvez vous inscrire à un stage de pilotage sur circuit. 

Le trackday encore appelé journée circuit est une pratique qui consiste à louer la piste d’un circuit sécurisé et homologué pour la pratique du pilotage pour tester les capacités et la puissance de sa voiture sportive. Il permet d’évaluer ses performances tout en prenant du plaisir. Le concept est originaire des États Unis et séduit de nombreux amateurs de bolide qui veulent s’entraîner dans une atmosphère conviviale. 

Piloter une voiture de course sur circuit : nos conseils

Bien choisir sa voiture de course

Du choix de la voiture dépend la réussite de votre expérience de pilotage sur circuit. Votre voiture de rêve n’est pas forcément celle qui est adaptée. Parmi les nombreux modèles de voitures qui se côtoient sur les circuits automobiles, il est recommandé de choisir une voiture qui est à votre goût et avec laquelle vous êtes parfaitement à l’aise. Il faut également prendre en compte votre profil de pilote.  Si c’est la première fois que vous conduisez une voiture de sport sur circuit, privilégiez les modèles les moins performants, car ils permettent d’apprendre les bases du pilotage sur circuit tout en assurant de belles sensations.  

En revanche, si vous avez déjà de l’expérience, il vaut mieux monter en puissance et en performance.  Optez pour une automobile au tempérament sportif. Ce modèle de voiture est généralement équipé d’un châssis plus affûté, de suspensions plus solides de même que d’un système de freinage plus efficace. Grâce à votre expérience, vous pouvez exploiter le plein de potentiel de cette voiture. La montée en crescendo permet également de gagner en confiance. Les conducteurs confirmés se tourneront vers les modèles de véhicule qui exigent une bonne dose de dextérité. Dernières arrivées en matière de pilotage sur circuit, ces bolides offrent des sensations exceptionnelles.  

Par ailleurs, quel que soit le type de voiture choisi, il est primordial de prendre certaines précautions avant de vous rendre sur le circuit. Il faut un entretien rigoureux pour éviter et prévenir les risques de panne ou de surchauffe. En plus, vous devez effectuer une révision complète de votre véhicule afin que son système d’échappement garantisse obligatoirement un niveau sonore n’excédant pas 90 dB. Outre cela, réalisez toujours un essai de la voiture sur circuit afin de la maîtriser. Ainsi, vous avez l’assurance de prendre du plaisir et de faire le plein d’adrénaline en toute sécurité  pendant le pilotage proprement dit.  

Choisir le bon habillage

Un habillement spécifique est indiqué pour le pilotage sur circuit. Les tenues décontractées permettant d’être libre de vos mouvements notamment au niveau des jambes et des épaules sont conseillées. Ils offrent un meilleur confort à la pratique de la conduite et garantissent les bonnes dispositions pour chaque tour de voiture. Il faut éviter les tongs ainsi que les chaussures à talons.

Le choix du circuit

Le choix du circuit est tout aussi important. La sécurité est le premier critère pour trouver le circuit idéal.  Conduire une voiture propulsion peut s’avérer dangereux. Un circuit de pilotage présentant des caractéristiques permettant d’évoluer  en toute quiétude est l’idéal pour un apprentissage de manière ludique. Pour cela, vérifiez les aspects techniques tels que le relief et la diversité du virage. Ils sont utiles pour parfaire votre conduite et être plus réactif en route en toutes circonstances. L’aspect esthétique du circuit compte également. Il doit disposer d’une belle visibilité et d’un cadre apaisant permettant une rapide prise de confiance et une meilleure préparation des trajectoires. 

Le circuit doit être adapté au type de véhicule que vous souhaitez piloter. Pour le rallye, vous avez besoin d’un circuit terre ou d’un circuit mixte (asphalte et terre) pour le rallye. Ce type de circuit offre différentes pistes en fonction de votre sportivité et de la configuration de votre véhicule. Le « circuit glace » convient parfaitement à la conduite hivernale. Pour le véhicule tout-terrain, optez pour des pistes avec des aspects techniques convenables.  

Piloter une voiture de course sur circuit : la question de l’assurance

Il est fondamental d’être assuré  pour piloter une voiture de course sur circuit. Les tours de pistes peuvent engendrer des dommages aussi bien pour le conducteur que pour les infrastructures. De plus, avant qu’une voiture soit autorisée à être pilotée sur un circuit, on vérifie si son propriétaire possède l’attestation  d’assurance « RC roulage circuit club – sans notion de compétition ».

Généralement, il suffira de souscrire à une option complémentaire selon votre contrat d’assurance initial. Rapprochez-vous de votre compagnie d’assurance afin de connaître les différentes formalités à remplir.